Florilège et lexique em português

FLORILEGE ET LEXIQUE EM PORTUGUÊS

A MALETA

Trad. : la  valise (en carton)

 

Tout a commencé avec elle.
Pour le peu que je m’en souvienne.

En tous les cas, depuis et, ce, malgré elle,
On nous nomme De Sousa, Dos Santos, Carlos, Portos, tous pareils
Mon père, Rodolfo, Josefo, Alfonso, Roberto, cousin d’Enrico (le Macias) ou de Julio (l’Iglesias) même pas nés à Porto.

On s’imagine
Que les femmes de la famille ont été créées pour frotter, chanter, soupirer et les hommes pour trueller.
Que la misère grave est tombée sur nos vieux comme la cerise dans l’aguardiente trop macérée
Et que notre héritage, semblable à ce mélodrame des années 80’, n’en finit pas.

Merci Linda !
C’est un beau “bourdel” que tu nous as mis là !

AS PORTUGUESAS 

Trad. : les filles (de là-bas)

 

Elles ont dit-on

Le sang mêlé de terre et d’embruns
La gorge déployée et le verbe fort
Le regard charbon et le nez aussi haut que leur chignon
L’or au bout des oreilles plutôt qu’en petite monnaie
La sueur collée à l’âme et le cœur sur les mains
La prière, Marie et tous les saints au bout du chapelet
Les grands-parents sous le toît
Et le reste de la casa sous le bras !

Les filles de là-bas ont ce jenesaisquoi de farouche et de malhabile. C’est qu’aux côtés des hommes elles n’ont rien à envier et pas une larme à verser.
Elles ont peut-être la pudeur de leur mère en héritage mais le caractère des vagues pour dompter leur destinée. Mes sœurs au teint halé et aux baisers salés.

Ps en aparté : si à la lecture de tout cela une portugaise tu comptes draguer, un petit conseil … le mot 𝚋𝚒𝚐𝚘𝚍𝚎 (𝚃𝚛𝚊𝚍. : 𝚖𝚘𝚞𝚜𝚝𝚊𝚌𝚑𝚎) de ton lexique tu épargneras. Je t’aurai avisé ma foi –

O TALHO 

Trad. : la boucherie

 

O talhante : 𝚕𝚎 𝚋𝚘𝚞𝚌𝚑𝚎𝚛 (𝚕𝚎 “𝚙𝚊𝚍𝚛𝚎“ / 𝚘 𝚙𝚊𝚒)

A mulher do talhante : 𝚕𝚊 𝚏𝚎𝚖𝚖𝚎 𝚍𝚞 𝚋𝚘𝚞𝚌𝚑𝚎𝚛 

A filha do talhante : 𝚕𝚊 𝚏𝚒𝚕𝚕𝚎 𝚍𝚞 𝚋𝚘𝚞𝚌𝚑𝚎𝚛 (𝚖𝚘𝚒)

A mãe da filha do talhante : 𝚕𝚊 𝚖𝚎̀𝚛𝚎 𝚍𝚎 𝚕𝚊 𝚏𝚒𝚕𝚕𝚎 𝚍𝚞 𝚋𝚘𝚞𝚌𝚑𝚎𝚛

Tal mãe tal filha : 𝚓𝚎 𝚖’𝚎́𝚐𝚊𝚛𝚎 !

Filha da (tua) mãe : 𝚓𝚞𝚛𝚘𝚗 𝚌𝚎́𝚕𝚎̀𝚋𝚛𝚎 (𝚑𝚢𝚙𝚎𝚛 𝚛𝚎́𝚙𝚊𝚗𝚍𝚞 𝚎𝚗 𝚝𝚎𝚖𝚙𝚜 𝚍𝚎 « 𝚌𝚘𝚟𝚒𝚍 𝚍𝚊 𝚝𝚞𝚊 𝚖𝚊̃𝚎 »)

VAMOS A PRAIA 

Trad. : Allez viens, on se tire à la plage

 

On va voir …

La mer : o mar
Les moules : mexilhões
Les poulpes : polvo et Polo 
Le gang des sardines : sardinhas
Les morues : bacalhau et co
Les baleines : baleias
Aldo, Pamela, Arielle la sirène,
… mon père, ma mère, mes frères et mes soeurs #hoho #ceseraitlebonheur

ps entre nous (et seulement parce que je vous vois venir) : en langage argotique du nord du pays, une morue = parva

 

DEUS

Trad. : le bon Dieu (marche aussi avec Jésus cela dit)

 

Céus : ciel ! (crottin, flûte, zut !)

Bom Domingo : jour du Seigneur

Jesus Cristo : bon Dieu de … (crotte !à

Santo Deus : doux Jésus ! (oh!)

Meu Deus ou Deus meu : oh oh ! bis

Santa Maria : Sainte Marie (please, help, ajuda !)

Santa Maria Mae de Deus : Sainte Marie mère de Dieu (exclamation ! suffocation !)

Maria Santissima : pour les demandes urgantissimes, les véritables quoi ! (socorro !)